The Nordik Government - Dis Dancing

European Guest.

The NordiK Government est un groupe de femmes artistes finlandaises – Krista Autio, Maya
Heiskanen, Ines Laukkanen, Laura Puska, Elina Salminen – qui vit et travaille actuellement
en Belgique.
Chacune d’entre nous travaille de façon autonome, dans sa propre discipline artistique. Et
l’idée nous est venue de créer ce groupe au cours du confinement lié au Covid-19. Ce groupe
répondait d’abord à une urgence, à un même besoin ressenti par chacune d’entre nous. Pour
nous aider à faire face à une situation qui, soudain, créait un grand vide dans notre vie sociale,
culturelle et artistique. De fil en aiguille, le plaisir partagé de se retrouver « virtuellement », la
qualité des échanges et la relation de confiance qui s’est instaurée nous ont conduit à penser et
travailler sur des projets communs.
Notre groupe est apolitique même si son nom NordiK Government rend hommage à 5
femmes ministres de 32 à 54 ans qui ont joué un rôle essentiel dans le gouvernement
finlandais durant la crise du Covid. Prenant la mesure de la pandémie, ces femmes ont agi
rapidement, de manière convaincante et clairvoyante, tout en se montrant claires et directes à
l’égard des citoyens. Tout cela, de façon collégiale, sans qu’aucune des cinq ministres ne tire
la couverture médiatique à soi, et sans faire l’économie de débats publics. Toutes les mesures
ont été prises dans un cadre pleinement démocratique et respectueux des libertés publiques,
sans recours à des mesures d’urgence et avec une certaine empathie pour les finlandais.
Certes, la crise n’a pas frappé tous les pays de la même façon. Mais nous pensons que si la
Finlande a été l’un des pays les moins touchés par le Covid-19, cela tient aussi à ces cinq
ministres. Pourtant, ce même gouvernement de coalition était beaucoup critiqué lors de son
entrée en fonction, moins de trois mois avant la crise, pour sa jeunesse, son manque
d’expérience et sa féminité.
En choisissant ce nom de Finnish Govenment, nous voulons insister sur ces compétences et
qualités humaines en les transposant sur le plan artistique. Notre groupe se fonde d’abord sur
la personnalité individuelle et la liberté créatrice de chacune et aussi sur un effort collectif, sur
les expériences que nous échangeons, les discussions ouvertes et franches que nous avons et
sur notre volonté de monter des projets en commun.
De là est né « Dis-Dancing », notre premier projet d’exposition sur lequel nous avons travaillé
ensemble alors que tous nos projets personnels étaient brutalement interrompus ou annulés
par la crise.
The NordiK Government propose une exposition collective et une table ronde.
L’exposition Dis-Dancing présentera les œuvres de chaque artiste qui ont été réalisées pendant
le confinement. De fait, l’accent sera mis sur le thème du développement durable puisque,
durant cette période, nous avons été privées des matériaux artistiques, d’où la place prise par
le recyclage et les idées immatérielles dans nos œuvres.
Le thème commun à toutes les œuvres sera celui du silence. Il est intrinsèquement lié au
processus de création que nous nous sommes volontairement imposé, à savoir le respect d’un
moment de silence avant d’entamer notre travail. L’idée était de sentir et de se center sur ses
propres pensées et réflexions du moment et aussi de se relier à la Finlande où le silence revêt
une importance particulière. Les gens y ont besoin de se sentir en harmonie avec la nature, de
3
l’écouter en silence, sentir le souffle des lacs, le bruissement silencieux du poêle de sauna. Ce
silence qui nous manque beaucoup à l’étranger s’est soudain imposé étrangement dans nos
vies pendant le confinement; le bruit de la ville avait disparu et cela nous a rappelé notre pays
d’origine. Pendant cette période difficile, le silence est ainsi devenu un moment magique qui
nous a donné une force intérieure et a façonné notre travail. Plus tard, ce thème a pris une
dimension encore plus aigüe avec ces 8 min 46 secondes de silence en hommage à George
Floyd. Le travail effectué durant cette période, nous l’avons ainsi appelé danse silencieuse.
La table ronde abordera des thèmes essentiels autour du monde de l’art contemporain :
– Le monde contemporain de l’art : alternatives au marché mondial ?
Le monde de l’art est surtout reconnu aujourd’hui comme un marché global soutenu par des
foires internationales, des intermédiaires, des galeries d’art, des investisseurs et
collectionneurs ; un secteur où s’impose une logique de concurrence et de compétition où
l’artiste a peu de place et est livré à lui-même. Cette tendance est-elle irrésistible ? Les
politiques publiques offrent-elles une alternative ou s’inscrivent elles dans cette même logique
commerciale à travers les aides, bourses et subventions qu’elles accodent? La crise du covid
sera-t-elle une opportunité de repenser ce monde contemporain de l’art?
Dans ce débat, nous voudrions explorer des alternatives éventuelles aux lieux traditionnels
d’expositions, et encourager plus de travail collectif en favorisant des espaces d’échange, de
communication et de solidarité entre les artistes.
– La place des femmes artistes dans le monde artistique
Alors que les femmes sont majoritaires dans les écoles d’art, elles réussissent ensuite
beaucoup moins que les hommes puisque. Si l’on s’en tient à une étude de 2017 de Artnet
Analytics et de l’Université de Maastricht, seulement 13.7% des artistes vivants représentés
dans des galeries en Europe et Amérique du Nord sont des femmes. Quelles actions et
politiques peuvent être mises en place pour corriger cette sous-représentation évidente des
femmes sur le marché et notamment dans les galeries d’art?

Vernissage le vendredi 18 de 17:00 à 22:00. Uniquement avec réservation ici.

N° sur le plan: 2

Lieux d’exposition: 341 Chaussée d’Ixelles – Vermeulen

Vendredi : 17h – 21h30

Samedi : 11h – 18h 

Dimanche : 11h – 18h 

Autio Krista

Maya Heiskanen

Ines Laukkanen

Laura Puska

Elina Salminen